En route pour le Grand Nord !!!

Publié le par Charles de Vesvrotte

Enfin !!! Enfin , en route pour ce Grand Nord qui me faisait tant rêver !!!

 

Après avoir passé la fin de l’année 1790 à ramasser quelques effets et à trouver quelques prêteurs, je pris donc les chemins du Nord. M’y suivrez- vous, sur ces chemins qui me menèrent de la Saxe à la Lituanie, puis la Finlande et enfin la Suède, la Norvège, le Danemark ?

 

Pour qui souhaiterait visiter après moi Moscou et Saint Petersbourg, j’ai laissé  quelques observations dans les carnets noirs qui sont, je crois, depuis rangés dans quelque malle dans le grenier de mon château de Vesvrotte  à moins que mon épouse, ma chère Victoire née des Réaulx ne les ait enfouis dans la bibliothèque de mon château de Murgey à Trouhans ?

              

 

 

Avant de partir, prenez le temps de les relire, j’y ai noté soigneusement comment s’organisent les quartiers, où sont les collections de meubles, tableaux et curiosités à ne pas manquer. J’y ai noté aussi le montant des pourboires à donner aux paysans qui vous serviront de guide : 5 kopeck est un maximum !!!

 

Figurez-vous que lorsque je fus reçu à la cour de Saint Petersbourg avec mes amis Messieurs de Boisgelin et de Fortix, nous nous permîmes quelques propos qui laissaient apparaître notre mécontentement du nouvel ordre des choses, propos sensés il me semble qui reflétaient ce que chacun pensait. Eh bien non, le chargé d’affaires français, Edmond-Charles- Genet eut le mauvais goût de trouver désagréable d’introduire en société des gens qui ne voyagent que pour dénigrer la France…..

 

Enfin, tout cela s’estompe peu à peu de ma mémoire mais si vous saviez le bonheur que j’ai à revisiter auprès de vous chacun de ces voyages… Allons bientôt, je vous accueillerai moi-même et m’en réjouis sans cesse !

 

  Rassurez- moi au moins, vous n’avez pas laissé passer la date d’inscription ???

 

Quoi, que dites-vous ? La Laponie ??

Ah, je reconnais bien en vous mes descendants, coquins, vous ne cesserez donc jamais de vous questionner…
inscrivez-vous d’abord

Ensuite, c’est promis, je vous emmène là-bas aussi !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article